Imprimer

Historique et Objectifs

La première expérience de l’utilisation du personnage du clown en tant que médiateur scientifique remonte à 2001, avec l’association « Les Atomes crochus »que j’ai co-fondée avec Richard-Emmanuel Eastes : nous avons mis en place le spectacle « Les aventures du Professeur Spatule et du clown Molécule » qui a été joué de nombreuses fois, en France et à l’étranger jusqu’en 2004, pour les enfants d’écoles élémentaires.
Puis la rencontre en 2004 avec Pierre Aldebert (CNRS, Grenoble) a débouché sur un nouveau spectacle, « Patachou et Tartiflette », qui a été joué dans diverses régions de France, jusqu’en 2008. En 2013, un nouveau spectacle « Le défi miam » a vu le jour, mettant en scène également un cuisinier et un clown et sur le même modèle ludique et interactif.
Enfin, en 2016, avec la comédienne clowne professionnelle Myriam Andréoletti, fondatrice de l’association « Les Piqués du nez » en 1993, nous avons monté le spectacle « Marmites et molécules », mettant en scène deux clownes et nous le proposons dans des écoles élémentaires, des médiathèques, MJC ou tout autre lieu accueillant des enfants (voir l’onglet « Agenda »).


L’objectif de ces spectacles, utilisant le personnage du clown, si familier aux enfants et grâce à l’interactivité qu’il offre, est de leur faire découvrir la science de façon ludique, en leur présentant des expériences scientifiques originales et spectaculaires pour susciter leur curiosité, les amener à se questionner sur la science.
Le personnage du clown, par son côté naïf, sensible, émotif, spontané, est tout à fait approprié pour servir de médiateur scientifique, pour faire passer facilement un message aux enfants. En effet, des recherches en didactique des sciences ont montré l’intérêt de ce personnage qui permet de casser la barrière souvent présente entre « celui qui sait » et « celui qui apprend » et donc de faire passer le message naturellement.
Ces recherches, notamment au laboratoire LDES à Genève, ont aussi montré l’apport d’une approche ludique et interactive pour faciliter l’apprentissage aux enfants, et comme le disait Benjamin Franklin au 18 ème siècle :
« Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends ».

Catherine BIED

Pour en savoir plus sur l'hisorique